Paul, Alphonse, Jacques Bonzon voit le jour à Sainte-Marie-du-Mont (Manche) le 31 août 1908

Les origines manchoises de Paul-Jacques Bonzon

Page suivante

Des origines manchoises

Paul-Jacques Bonzon (1908-1978), instituteur et romancier pour la jeunesse, est né à Sainte-Marie du Mont. C'est à Saint-Lô que se déroule sa scolarité et sa formation professionnelle à l'école normale d'instituteurs. Nommé dans un premier temps à Percy, il est contraint de suspendre sa carrière pour un séjour en sanatorium qui dure plus de cinq années. Il reprend ses fonctions à Barenton en 1933 puis obtient sa mutation pour le département de la Drôme, où il suit sa femme en 1935 ; il y exerce jusqu'à sa retraite en 1961.

François-Alphonse Bonzon, grand-père de l'écrivain, est né dans le Doubs. Les hasards de ses affectations dans la gendarmerie l’amènent à s’installer à Périers où il prend épouse. Son fils Alphonse entame à son tour une carrière de gendarme, mais blessé par une explosion, est contraint d’accepter un emploi de rédacteur à la préfecture lors de son retour dans la Manche en 1918. C’est alors qu’il s’installe à Saint-Lô, avec sa famille, parmi lesquels notre écrivain, Paul-Jacques, né dix ans plus tôt.

Du côté maternel, celui-ci est issu d’une famille des marais autour de Picauville. C’est à Barneville que ses parents vivront leurs dernières années, après la retraite du père en 1929.

Paul-Jacques Bonzon consacre une grande partie de sa vie à l'écriture. Dans son œuvre considérable destinée à la jeunesse, le département de la Manche prend une place significative, avec pas moins de dix publications. Dans le même temps, la Drôme, son département d'adoption, n’est représentée que par quelques romans, comme Mon Vercors en feu, dont les deux éditions (1957 et 1975) montrent des différences significatives, et trois aventures des Six compagnons.

 


Les informations les plus diverses ont couru sur les origines de l'écrivain. On l'a fait Suisse, Jurassien ou Franc-Comtois à cause du patronyme. On l'a cru Lyonnais à cause des Six compagnons, originaires de la Croix-Rousse. Drômois, il ne l'est pas davantage, bien qu'
ayant fait de la Drôme son département d'adoption. Non, il est Normand et, plus précisément, Manchois, incontestablement.
Maison natale de l'écrivain
Grand-père et parents de l'écrivain

Page formation