Page suivante

Paul-Jacques Bonzon dessinateur
par Yves Marion

Paul-Jacques Bonzon est bien connu. Il est l’un des auteurs français de romans pour la jeunesse parmi les plus appréciés des jeunes lecteurs des années soixante-dix, quatre-vingt. Second prix « Jeunesse » en 1953, Prix « Enfance du Monde » en 1955, « Grand prix du Salon de l’Enfance » en 1958,  toujours publié chez Hachette, il a laissé de nombreux ouvrages au titres évocateurs. Il est aussi l’auteur de séries  à succès comme  « Les six compagnons » (49 titres), « La famille HLM » (20 titres), ou pour les plus jeunes, la série « Diabolo, le petit chat noir » (7 titres). Il a aussi publié chez Delagrave des livres scolaires de lecture suivie pour l’école élémentaire, du CP au CM2 (11 titres) sans oublier la publication de pièces de théâtre (10 titres connus) et de nouvelles publiées dans la revue « Francs-Jeux » éditée par SUDEL.

Bien que le patronyme ne soit guère normand, les origines manchoises de Paul-Jacques Bonzon sont cependant incontestables. Elles le sont par son père issu de la première génération des BONZON nés dans le département de la Manche. Elles le sont par sa mère, native de Sainte-Marie-du-Mont  et par sa grand-mère originaire de la région de Périers. Paul, Alphonse, Jacques Bonzon voit le jour à Sainte-Marie-du-Mont, dans la maison de son grand-père maternel, le 31 août 1908.  C’est à Saint-Lô, où les parents viennent s’installer en 1918, que le jeune Paul effectue sa scolarité à l’école primaire supérieure et entreprend, en 1924, une formation d’instituteur à l’école normale de garçons de la Manche. Il n’exerce le métier que peu d’années dans le département où il a été formé avant de se marier avec une institutrice de la Drôme et d’intégrer ce département où il effectue la suite de sa carrière.

S’il est connu, il l’est essentiellement pour être l’un des plus représentatifs des romanciers pour la jeunesse des années de l’après-guerre. L’œuvre, riche de plus d’une centaine de références, comme l’ensemble de la production littéraire pour la jeunesse de cette époque, n’avait été, jusqu’alors, que peu étudiée. C’est désormais chose faite au travers de recherches minutieuses et méthodiques menées dans les fonds d’archives publiques, notamment à l’Institut mémoire de l’édition contemporaine . Ces travaux viennent d’être publiés dans un livre récemment édité, reçu généralement comme un ouvrage de référence .

Connu comme écrivain, Paul-Jacques Bonzon l’est, en effet, beaucoup moins comme dessinateur. Car le romancier est aussi dessinateur. Nic Diament, l’une des grandes spécialistes de la littérature pour la jeunesse, dans la notice qu’elle consacre à Paul-Jacques Bonzon, le souligne explicitement : «  Pendant ses loisirs, il se consacre au théâtre comme acteur amateur, au dessin humoristique et à l’aquarelle. » Le présent article emprunte à l’ouvrage l’essentiel tout en complétant le chapitre consacré à cette facette méconnue de l’écrivain qui aurait eu cent ans cette année. La Revue de la Manche rend ainsi hommage à l’un des écrivains manchois, il est vrai, peu connu mais qui, pourtant, a bénéficié d’un vrai succès d’estime auprès de très nombreux jeunes lecteurs.

( A suivre) Le dessin, une activité privilégiée dans la formation des élèves-maîtres.

Institut mémoire de l’édition contemporaine (I.M.E.C.), Abbaye d’Ardenne, Caen, (Calvados).

Yves MARION, De la Manche à la Drôme, itinéraire de l’écrivain Paul-Jacques Bonzon, instituteur et romancier pour la jeunesse, Editions Eurocibles, Marigny (Manche), 2008, 320 p., I.S.B.N. 9782914541831.

Nic DIAMENT, dictionnaire des écrivains français pour la jeunesse, 1914-1991. Paris, L’école des loisirs, 1993

Le texte qui suit, extrait de la biographie consacrée au romancier, a été proposé et publié par :

- Etudes drômoises, la revue du patrimoine de la Drôme, Association universitaire d'études drômoises, n° 40, décembre 2009, pp. 20-25.

- La Revue de la Manche, tome 52, fasc. 207, 1er trim. 2010, p. 3-14.

Il sera publié en plusieurs parties, par l'auteur, avec adjonction progressive des illustrations.

Texte soumis aux réserves habituelles de reproduction.

Paul-Jacques Bonzon, dessinateur